OK
Le patrimoine industriel

Usine métallurgique des Forges à Audincourt

En 1619, Paul Payer, fermier de la forge de Chagey (70), établit un haut fourneau sur la rive droite du Doubs, auquel il ajoute rapidement des feux de forge. Acquis en 1628 par la principauté de Montbéliard, il est détruit pendant la guerre de Trente Ans, puis reconstruit avant 1650. En 1670, la fabrication de fer forgé atteint 330 tonnes. L'établissement est modernisé vers 1680. Des logements ouvriers appelés casernes sont attestés dès le début du 18e siècle dans l'enceinte de l'usine. En 1764, celle-ci renferme un haut fourneau, quatre feux de forge, une platinerie, une étamerie et quatre lavoirs à minerai (patouillets). La production, qui atteint 750 t en barres et en tôle en 1788, est écoulée en Suisse. L'établissement est affermé en 1784 au maître de forges Jean François Rochet et dirigé par ses deux fils. Mis sous séquestre pendant la Révolution française, il est vendu comme bien national en 1797 à Claude François Rochet aîné.


Après une faillite, l'usine est acquise en 1808 par la société Saglio, Humann et Gast, et intégrée à un ensemble regroupant les forges de Bourguignon, Pont-de-Roide et Chagey. En 1817, la production atteint 750 t de fer, 5 t de tôle et 900 000 feuilles de fer-blanc. En 1824 est fondée la Compagnie des Forges d'Audincourt et Dépendances. En 1855, l'usine comprend un haut fourneau, huit feux d'affinerie alimentés chacun par un four à réverbère, deux machines soufflantes, trois marteaux frontaux et un marchant à la vapeur, trois laminoirs à tôle, trois laminoirs à fer marchand, deux martinets, un atelier de moulage et son cubilot, un atelier de ferblanterie et un atelier d'ajustage pour machines, un patouillet et un bocard, le tout actionné par quatre turbines et cinq roues hydrauliques. Un atelier de tréfilerie est construit en 1879, agrandi d'une pointerie en 1883. En 1885, l'usine crée un département Chauffage et Chaudronnerie et établit un nouvel atelier au nord, au moment où le dernier des trois hauts fourneaux est éteint. L'usine n'abandonne cependant les fontes produites au charbon de bois qu'en 1904, et se spécialise dans la fabrication de tôles minces destinées aux dynamos et transformateurs. Le tonnage de produits fabriqués varie de 6 000 à 10 000 t entre 1860 et 1900. La construction d'une centrale de production de vapeur en 1906 permet l’abandon de l'énergie hydraulique. Un atelier d'étamage, de nouveaux trains mécanisés de laminoirs et des fours électriques sont mis en place vers 1909.


L'usine connaît de nouveaux agrandissements après la Première Guerre mondiale : nouvelle aciérie en 1923-1924 avec mise en route de deux fours Martin, atelier de tôlerie en 1924-1925, atelier de laminage (train à largets) en 1933. Après la Seconde Guerre, de nouveaux trains de laminage automatisés sont installés (manipulation par ponts roulants, 1946), un bâtiment administratif est construit, ainsi qu'une tôlerie mécanisée à chaud en 1948-1949 et deux nouveaux fours Martin de 50 t. Vers 1955, l'usine produit 4 à 5 000 tonnes de tôle par mois. Après l'arrêt de l'aciérie en 1954, elle achète sa matière première en Lorraine et continue à produire des tôles d'acier au silicium destinées à la construction électrique (dynamos, moteurs, transformateurs), des tôles spéciales pour emboutissage et des tôles dites de fermetures pour devantures de magasins, ainsi que des produits tréfilés (pointes, rivets). Le département Sidérurgie cesse son activité en 1968. Le département Chauffage, Tuyauterie et Chaudronnerie travaille principalement pour les industries du raffinage, de la chimie et du nucléaire, mais il ferme ses portes en 1971. Une partie des bâtiments situés à l'ouest du site a été détruite, les autres sont aujourd'hui occupés par des entreprises artisanales, commerciales ou industrielles. Une centrale hydroélectrique est toujours en service. L'usine emploie 50 ouvriers internes en 1788, 200 vers 1825, 300 vers 1845 et 500 vers 1900. L'effectif passe à 1 130 ouvriers en 1926, 1 400 personnes en 1954 et 1 300 en 1964.


Les bâtiments conservés datent du 18e siècle, du 4e quart du 19e siècle et de la 1ère moitié du 20e siècle. Le site est desservi par un embranchement ferroviaire particulier vers 1860. Les ateliers de fabrication du début du 20e siècle (aciérie, laminage, mécanique générale, chauffage et chaudronnerie) se composent de grandes halles parallèles, constituées d'ossature en fer hourdé de brique, et couvertes de charpentes métalliques et de toits à longs pans, parfois surmontés de lanterneaux. Plusieurs de ces bâtiments, reconvertis, ont été pourvus d'un essentage de tôle, et la tuile mécanique a souvent été remplacée par des couvertures en tôle. Le bâtiment des gazogènes se distingue par un appareillage de brique à claire-voie dans la partie supérieure des murs-pignons. L'atelier de tréfilerie, construit en rez-de-chaussée en moellon de calcaire enduit, est couvert de sheds. L'extrémité ouest de l'atelier de chauffage-chaudronnerie est également construite en rez-de-chaussée couverte de sheds. La cheminée en brique a été tronquée. Le logement ouvrier de type caserne, appelée "cité du magasin" et construit entre 1835 et 1853, est bâti en moellon de calcaire enduit et comprend un étage carré et un étage de comble. Il est couvert d'un toit à croupe en tuile mécanique. Construit avant 1835, le bâtiment ayant abrité des logements puis des bureaux est construit en moellon de calcaire enduit, à un étage carré, et couvert d'un toit à croupes. Le bâtiment des bureaux, construit sur un soubassement en pierre de taille, possède un rez-de-chaussée surélevé et un étage carré, et est couvert d'un toit à longs pans et demi-croupes. La conciergerie est pourvue d'un étage en surcroît.

Pays de Montbéliard Agglomération - Service animation du patrimoine
8 avenue des Alliés - BP 98407 - 25208 MONTBELIARD CEDEX
Tél. 03 81 31 87 80 - Fax 03 81 31 84 89
http://www.agglo-montbeliard.fr/http://www.vpah.culture.frhttp://www.culture.gouv.fr
Pays de Montbéliard Agglomération - 8 avenue des Alliés - BP 98407 - 25208 MONTBÉLIARD Cedex - Tél. 03 81 31 88 88