OK
Le patrimoine industriel

Le moulin de Berne apparaît sur la carte de Cassini en 1760. Il est exploité au 18e siècle par la famille Fainot, puis vendu en 1799 aux frères Seydel qui établissent une fabrique d'ébauches de montres. L'usine d'horlogerie emploie 47 ouvriers en 1806. La production hebdomadaire d’ébauches atteint alors 600 unités, mais l'usine périclite dans les années 1810. Le site est acquis en 1818 par la société Japy Frères, qui implante dans des locaux construits en 1824 une fabrique de peignes métalliques pour le tissage des toiles de coton. L'usine est cédée de 1829 à 1836 à la société Peugeot Frères. Rachetée en 1837 par Louis Frédéric Japy (1777-1852), elle est convertie en fabrique d'horlogerie et produit des mouvements de lampes et de tournebroches, ainsi que des pignons pour montres et pendules. En 1842, deux roues hydrauliques mettent en jeu deux forges, quatre fours et soixante tours et machines diverses. L'atelier d'articles en fer battu, lancé en 1837, est arrêté dès 1844. L'année suivante, la manufacture se spécialise dans le finissage des mouvements de montres Lépine. En 1851, l'appareil productif compte 30 tours et 75 machines.

En 1856, la production annuelle atteint 250 000 mouvements de pendules, 2 000 métronomes, 12 000 réveils, 6 000 jouets mécaniques, 840 pendules "établies" et 12 000 paires de templets mécaniques (pièces pour métier à tisser). Cette même année, la fabrique se lance dans la fabrication d'échappements de montres. A partir de 1863, les ateliers d'horlogerie sont alimentés en laiton par l'usine dite du Martinet ou Sous-Cratet, située à Hérimoncourt et achetée à la société Peugeot Frères (aujourd'hui détruite). Un logement patronal, vraisemblablement destiné à Paul Japy, est bâti à l'est de l'usine à la fin du 19e siècle. Une usine à gaz est construite en 1881 et une turbine est attestée en 1882. Un atelier de "petite horlogerie" est construit en 1882, complété dans la décennie 1890 de divers bâtiments et équipements : "fabrique de nickelage, magasin à charbon, remise et bûcher, remise à pompes, scierie-menuiserie, ateliers de repassage, polissage et finissage, loge du portier". Le bâtiment de la machine à vapeur est achevé en 1903. En 1911, Paul Japy s'associe aux Fils de Peugeot Frères. En 1913, la "laitonnerie" d'Hérimoncourt, où s'opèrent les opérations de fonderie, de laminage et de tréfilage du laiton, est transférée dans un nouvel atelier construit au nord-ouest de l'horlogerie. Devenue société anonyme en 1920, les Ets A. Paul Japy délaissent les productions horlogères pour la fabrication de pièces de mécanique de précision et pour instruments de mesure. Les Fils de Peugeot Frères se retirent en 1926, prélude à la liquidation de la société en 1932.


L'atelier de laitonnerie est acquis en 1933 par la Compagnie Générale d'Electricité Métallurgique puis démantelé, alors que les autres bâtiments sont acquis en 1943 par la société Wittmer. Celle-ci y implante peu après une activité de sous-traitance pour l'automobile et l'armement (découpage, emboutissage et décolletage) sous la raison sociale La Bernoise - Ets Wittmer. Mis en règlement judiciaire en 1981, l'établissement est repris par la scop Société Nouvelle Wittmer avec une quarantaine d’employés, mais ferme peu après. Les bâtiments sont détruits en 1983, à l'exception de l'atelier de laitonnerie, qui abrite depuis diverses entreprises. Construit en moellon de calcaire enduit, cet atelier, datant de 1913, est couvert de sheds en tuile mécanique. La cheminée en brique est ceinturée d'armatures métalliques (frettes). L'ancienne conciergerie, pourvue d'un étage carré, est couverte d'un toit à croupes. L'élévation du logement patronal comprend un sous-sol, un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage de comble. Il est couvert de toits à croupes en ardoise.

La fabrique d'horlogerie comptait 110 ouvriers en 1837, 200 vers 1845, 180 en 1859, 60 en 1883, 250 en 1912, 329 en 1926, 106 en 1930 et 205 en 1962.

Pays de Montbéliard Agglomération - Service animation du patrimoine
8 avenue des Alliés - BP 98407 - 25208 MONTBELIARD CEDEX
Tél. 03 81 31 87 80 - Fax 03 81 31 84 89
http://www.agglo-montbeliard.fr/http://www.vpah.culture.frhttp://www.culture.gouv.fr
Pays de Montbéliard Agglomération - 8 avenue des Alliés - BP 98407 - 25208 MONTBÉLIARD Cedex - Tél. 03 81 31 88 88